Le respect de l'activité physique et de la santé


Promouvoir l'activité physique sous toutes ses formes pour améliorer la qualité de vie des arlonais


L’activité physique régulière et/ou la pratique sportive sont tout à la fois des vecteurs de santé, de bien-être, d’apprentissage, d’éducation de valeurs, d’échange multiculturel et de mixité sociale.

La liste MRMC est convaincue qu’il est plus que jamais nécessaire de sensibiliser les arlonais à l’importance de l’activité physique et de la revaloriser. À cet effet, le développement de l’accessibilité, l’amélioration des infrastructures ou le re-travail des canaux de communication/information dans l’espace public nous semblent indispensables.

La liste MRMC est en outre d’avis qu’il faut pouvoir répondre aux besoins spécifiques de chaque public : que ce soit les espoirs sportifs, les sportifs de haut niveau, les aînés, les jeunes ou encore les PMR. Notre réflexion sur l’activité physique requiert dès lors que l’on regarde au-delà de notre seule commune ; il faut réfléchir à des projets supra-communaux et encourager les partenariats public-privé.


Nous souhaitons promouvoir l’éthique et le fair-play dans la pratique sportive.

Nous souhaitons augmenter et faciliter l’accès au sport en améliorant l’information auprès des arlonais, en créant un « Guichet unique du Sport », en collaboration avec la commission des sports, afin de réunir et de rendre accessible toute l’information concernant le sport et les clubs dans la commune.


Nous veillerons également à une bonne diffusion de l’information dans les écoles de l’offre parascolaire.

Nous ferons la promotion des activités sportives disponibles au sein de la commune et en dehors de la commune.


Nous souhaitons poursuivre dans l’organisation d’évènements sportifs. A cet effet, nous pensons qu’il est plus que nécessaire de permettre un accès plus aisé aux espaces publics aux clubs et associations sportives pour l’organisation par exemple de tournois.

Nous poursuivrons dans le développement et la rénovation des infrastructures sportives en tenant compte des aspects environnementaux et de la santé (ex : en faisant attention aux matériaux utilisés).


Nous veillerons à soutenir les clubs et associations sportifs dans la recherche de partenariats publics ou privés ou dans le recherche de subsides.

Nous veillerons à ce que l’offre sportive communale soit accessible à un prix démocratique et dans le cadre d’horaires élargis.


Nous veillerons au développement du handisport et à l’accessibilité des infrastructures sportives aux personnes a mobilité réduite et à celles porteuses d’un handicap.

Nous étudierons la faisabilité d’instauration de tarifs préférentiels destinés aux seniors, aux jeunes, etc. ou de tarifs différenciés selon que les personnes habitent ou non la commune.


Nous éveillerons à la pratique sportive dans l’espace public. A cet effet, il est nécessaire que les parcs, voiries, pistes cyclables, sentiers, etc. soient correctement éclairé, entretenus et balisés.

Nous soutiendrons le sport de quartier, en ce compris la création d’espaces multisports, d’un skate-park et de physio-parcs.


Nous soutiendrons du mieux possible les bénévoles et volontaires qui font vivre les clubs en engageant leur temps et leur argent.


Nous revaloriserons la marche et le vélo comme moyens de transport pour se rendre à l’école – par exemple dans le cadre de PPP.

Nous souhaitons encourager la diffusion des « chèques communaux sport » à destination des publics les plus précarisés.


Nous veillerons à ce que les espoirs sportifs et sportifs de haut niveau puissent trouver les infrastructures adéquates, au sein de la commune ou en dehors.

Nous veillerons à ce que soit proposé une offre sportive adaptée aux seniors.


Nous veillerons à informer, prévenir et faire la promotion de la santé. Nous travaillerons en tant que relais d’information à destination de la population, dans le cadre des politiques locales de santé publique.

Nous veillerons à la propagation des bonnes pratiques en matière de santé et veillerons à promouvoir une alimentation saine auprès de toutes les tranches de la population.


Nous ferons la promotion des actions de santé publique dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale.

Nous veillerons à la diffusion des campagnes de préventions nationale et régionale afin de sensibiliser les citoyens aux enjeux de la vaccination ou encore du dépistage.


Nous soutiendrons les initiatives visant à la promotion du don d’organes et du don de sang.

Nous encouragerons à la formation aux premiers secours et veillerons à diffuser les informations relatives aux subsides et formations gratuites existantes. Nous poursuivrons en outre dans la mise en place de défibrillateurs là où c’est nécessaire.


Nous veillerons à sensibiliser, par l’organisation d’une campagne de prévention, aux risques liés au dopage.

Nous encouragerons le CPAS à porter une attention particulière à la promotion de la santé auprès des personnes les plus vulnérables.


Nous sommes pour la création des « dimanches du sport ». Nous souhaitons mettre en place sur le site web de la commune un espace qui permet de créer des groupes pour pratiquer du sport en commun.

Nous veillerons à informer la population sur le droit des patients en matière de déclarations anticipées (euthanasie, acharnement thérapeutique, etc.).

Vivalia


Nous pensons qu’il faut une représentation d’au moins un élu communal arlonais au conseil d’administration de Vivalia.

Nous soutenons la reprise des investissements sur le site de l’hôpital d’Arlon. Ces investissements doivent concerner prioritairement le secteur des soins à la population avec une attention particulière au service des urgences.


Il faut réinvestir dans l’humain : dans le personnel paramédical, médical, de secrétariat et logistique, afin d’assurer une meilleure prise en charge globale des patients.

Les améliorations architecturales attendues doivent enfin être réalisées.


Nous souhaitons poursuivre dans l’organisation d’évènements sportifs. A cet effet, nous pensons qu’il est plus que nécessaire de permettre un accès plus aisé aux espaces publics aux clubs et associations sportives pour l’organisation par exemple de tournois.

Nous poursuivrons dans le développement et la rénovation des infrastructures sportives en tenant compte des aspects environnementaux et de la santé (ex : en faisant attention aux matériaux utilisés).


Le projet Vivalia 2025 n’est pas soutenu par notre corps médical arlonais auquel nous faisons confiance pour définir au mieux les besoins de notre population. Nous constatons que ce projet Vivalia 2025 n’est pas consensuel, mais qu’il est voulu par la majorité provinciale CDH-PS qui cherche à l’imposer pour des raisons politiques. Son financement est aujourd’hui loin d’être acquis. Les médecins arlonais sont actuellement en conflit ouvert avec le gestionnaire notamment au sujet de son financement, mais aussi sur le dimensionnement de l’éventuelle nouvelle structure, sur une nouvelle gouvernance attendue de Vivalia et sur le type d’activité médicale assuré dans cet hypothétique nouvel hôpital. Devant autant de points d’interrogations, la faiblesse du dossier présenté, la manipulation politique qui aboutit à investir dans la brique, l’absence d’un projet clair pour l’avenir du site d’Arlon, nous ne soutenons pas Vivalia 2025.


Nous attendons de Vivalia de revoir sa copie et de s’orienter vers d’autres choix davantage respectueux des hôpitaux existants.

home_politics_join_3home_politics_join_3