Le respect du patrimoine et des activités culturelles


Vivre dans la plus ancienne ville de Belgique, c'est profiter de son patrimoine et de son histoire


Le projet de la liste MRMC est de poursuivre la valorisation de l’exceptionnel patrimoine culturel, architectural et naturel de la commune d’Arlon. Il est essentiel que nous confortions le rayonnement de notre offre culturelle et touristique en dehors de nos frontières.

Notre héritage archéologique, nos vieux commerces, nos façades, nos recoins insolites, nos lieux de cultes, nos villages, nos monuments en souvenir des deux guerres, nos musées, nos impressionnants bâtiments officiels constituent un potentiel touristique parfois trop peu exploité.

Nous sommes pourtant convaincus que le développement du commerce arlonais et la croissance du secteur horeca requièrent le développement du pôle culturel et touristique. Il est en outre nécessaire de poursuivre les efforts en matière d’accessibilité et d’éveiller les consciences sur les menaces qui pèsent actuellement sur la conservation de notre patrimoine.


Le tourisme comme vecteur de développement de l’économie arlonaise


Il faut poursuivre dans la mise en avant, notamment sur le site internet, de nos monuments et sites d’intérêt touristique et travailler sur une information multilingue. Ceci requiert une meilleure visibilité de notre office du tourisme.

Nous sommes pour la création d’audioguides à télécharger afin de guider les touristes a travers la ville et les villages.


Il faut rendre facilement accessible la liste des gîtes, logements ruraux et Bed & Breakfast présents sur le territoire communal ainsi que leur capacité d’accueil.

Nous souhaitons promouvoir le tourisme écologique.


La commune d’Arlon doit permettre le développement du tourisme industriel.

Nous souhaitons poursuivre les efforts déjà mis en oeuvre dans la création de routes et de circuits thématiques (qu’ils soient liés au patrimoine, au folklore ou encore à l’architecture).


Il faut développer l’offre de pass et les offres groupées avantageuses liées à la visite de nos musées.

La commune d’Arlon doit davantage mettre en avant son offre et développer son potentiel dans le secteur de l’HORECA.


Il faut poursuivre les efforts visant à inciter à l’ouverture au public des monuments, sites classés, ou encore espaces insolites appartenant à des propriétaires privés.

Nous souhaitons redéfinir le rôle de l’ancien Palais de justice ; en ce compris la création d’une asbl de gestion.


Nous souhaitons la création d’un espace réservé aux motor-homes.

Nous sommes favorables au réaménagement de l’espace à l’arrière du musée Gaspard.

Une culture accessible à tous


Nous souhaitons faire de l’école un lieu privilégié d’éveil à la culture. A cet effet, nous veillerons à prévoir un montant suffisant le budget communal.

Nous inviterons les classes à poursuivre dans la découverte des lieux et espaces culturels arlonais.


Nous sensibiliserons les enseignants à l’effet positif des apprentissages culturels sur la pédagogie et les apprentissages scolaires.

Nous veillerons au développement de la synergie entre les écoles et la bibliothèque.


Nous veillerons à ce que l’offre culture soit adaptée et accessible à tous les publics.

Nous favoriserons les échanges entre les écoles, les associations et les artistes.


Nous tenterons de faire entrer les Académies dans l’école grâce à un cofinancement communal : notamment par la proposition des cours de musique, de chant, de dessin, de peinture, etc. une ou plusieurs fois par semaine aux enfants qui sont en garderie.

Nous pensons que la culture est un bon moyen de faire se rencontrer les jeunes, les enfants et les seniors. Nous veillerons à l’organisation d’activités intergénérationnelles (visites de musées, ateliers créatifs avec des aînés qui sont les dépositaires d’un riche patrimoine à transmettre ; dans l’autre sens les jeunes peuvent par exemple participer à familiariser les aînés à la pratique informatique).


Nous sommes pour le développement de « passeports culturels ».

Nous nous assurerons que le mécanisme « article 27 » donnant accès aux lieux et spectacles culturels à des prix plancher reste correctement financé par le CPAS.


Nous encouragerons la pratique citoyenne des « boîtes à livres ».

Nous veillerons à ce que les artistes locaux et les associations culturelles locales puissent être mis en avant, en veillant par exemple à l’organisation de rencontres, au développement des parcours d’artistes, en organisant une « fête des artistes », en assurant la publicité de l’offre culturelle ou encore en développant les lieux de création, de divertissement et d’exposition présents sur notre commune.


Nous favoriserons l’installation d’oeuvres d’art dans le cadre d’expositions temporaires au sein de l’espace public.

Nous veillerons à relier entre eux les outils culturels (Maison de la culture, académie de musique, Beaux-arts, bibliothèque, nos musées, etc.).


Nous veillerons à ne pas créer de « ghetto culturel », et encouragerons l’organisation d’événements culturels dans les villages arlonais.

Nous veillerons à davantage valoriser le patrimoine et le folklore arlonais (Carnaval, maitrank, etc.) pour développer notre attractivité touristique.


Nous serons attentifs à ce que la culture bénéficie des moyens financiers adaptés.

Nous souhaitons que notre proposition de « budget citoyen » permette aux citoyens, acteurs associatifs et culturels, ou le cas échéant aux artistes eux-mêmes de proposer ensemble des événements rassembleurs sur le territoire communal.


Nous continuerons à acquérir des œuvres liées à l’histoire d’Arlon ou émanent d’artistes locaux

Nous continuerons d’investir dans l’académie de musique et les beaux-arts.


Nous pensons qu’il faut développer une bibliothèque à destination des homes/à domicile tenant compte des moyens actuels ou sur base du bénévolat.

Nous favoriserons la décentralisation de certaines activités culturelles.


Nous sommes favorables à la multiplication des ouvrages en langues étrangères à la Bibliothèque.

Nous évaluerons l’opportunité, par exemple au sein de l’Atrium, de créer un « espace communautaire de l’histoire d’Arlon ». Nous pourrions lier ceci et le dynamiser grâce à la richesse des contenus et des membres de la page Facebook « t’es un vrai arlonais si tu as connu… ».


Il faut développer le nombre d’événements récurrents et ponctuels sur la commune.

Nous pensons qu’il faut accorder davantage de souplesse au secteur HORECA lors de circonstances particulières (ex : permettre des horaires d’ouverture identiques les jeudi et vendredi du carnaval) et flexibiliser la présence policière en conséquence.


Pour l’organisation d’évènements, l’autorité publique, qu’elle soit policière ou communale, doit davantage assumer ses responsabilités et ne pas toujours se décharger sur le privé. Le Bourgmestre, dans ce cadre, doit avoir un rôle de conciliateur.

Il nous semble essentiel de maintenir un devoir de mémoire et de soutenir les mouvements patriotiques et leurs diverses manifestations.


La culture populaire au sens noble du terme doit être revalorisée

Il faut valoriser des espaces d’expression inhabituels.


La vie nocturne continuera à être stimulée, de manière volontariste, concertée et sécurisée, pour mener cette ville vers davantage de dynamique urbaine dans le respect des riverains.

Il faut rédiger un guide à destination des organisateurs d’événements culturels ou festifs sur le territoire communal (salle, formalités, etc.).


Il faut organiser une journée portes-ouvertes des services publics

Nous sommes pour l’étude du projet de développement global autour du Parc Léopold, de la place Léopold, de l’ancien palais et de l’ancien café du nord.


Nous sommes pour la création d’une halle dans le centre-ville.

Préserver le patrimoine architectural arlonais


Dans le souci de préserver le patrimoine architectural arlonais, nous assumerons pleinement notre responsabilité en matière d’octroi des permis. Trop souvent, certains collèges n’assument pas pleinement leur responsabilité et se réfugient, par exemple, derrière la position de la Région (du fonctionnaire-délégué).

Nous veillerons à un bon équilibre entre la liberté architecturale et une bonne qualité du bâti assurant son intégration optimale dans l’environnement bâti, paysager et naturel. Nous encouragerons en outre à la préservation de certaines façades exceptionnelles d’Arlon.

home_politics_join_3home_politics_join_3