Le respect l’enseignement et de la petite enfance


Nous souhaitons renforcer l'accueil de la petite enfante et refaire de l'école un escalier social


L’enseignement est un composant essentiel de notre démocratie. Les écoles communales sont un vecteur d’intégration sociale participant à la vie collective de tous les quartiers, ville et villages d’Arlon. Le rôle des enseignants, des éducateurs, avec les parents, est essentiel si l’on veut, dès le plus jeune âge, répondre aux besoins et aux difficultés de façon à faciliter les apprentissages. L’école doit redevenir cet escalier social permettant à chacun, peu importe son origine socioculturelle,de s’épanouir, de se dépasser et de créer sa place dans la société. Une école de qualité, exigeante, en est la meilleure garante. En parallèle, il est essentiel pour la liste MRMC que la commune d’Arlon soit en mesure d’offrir suffisamment de places d’accueil pour la petite enfance tout en préservant la qualité du milieu d’accueil. Il fait partie de la mission de la commune d’Arlon de rencontrer les besoins de la population et de développer les services mis à sa disposition dans ces domaines.


De l’importance de l’enseignement et de l’apprentissage


Nous veillerons à ce que les écoles communales fondamentales mettent l’accent sur la maîtrise des fondamentaux dans le but d’assurer un excellent niveau de français et de maîtriser ainsi sa langue maternelle ; d’apprendre à tous les élèves à lire, à écrire et à compter ; de détecter plus rapidement les élèves présentant certains troubles de l’apprentissage (dyslexie, dyscalculie, etc.) ou certaines caractéristiques (haut potentiel) et d’en avertir leurs parents ; d’intégrer et d’utiliser les nouvelles technologies en classe en complément du travail fait en classe en développant l’éducation aux médias et à l’utilisation responsable des nouvelles technologies.


Nous sommes pour la réduction des frais scolaires et des frais liés au soutien scolaire.

Nous considérerons l’apprentissage des langues comme essentiels. Nous encouragerons l’initiation aux langues dès la 3ème maternelle et l’ouverture aux autres cultures et philosophies de vie.


Nous soutiendrons la pédagogie immersive. Nous souhaitons également étudier les possibilités de rapprochement entre écoles transfrontalières.

Nous veillerons à développer l’accueil extrascolaire par la mise en place de synergies entre l’école et les bibliothèques, les musés, l’académie de musique, les infrastructures sportives ou encore le tissus économique arlonais pour éveiller les jeunes aux différents métiers. L’accueil extrascolaire visera en outre le renforcement des apprentissages.


Nous veillerons à l’intégration, dans la mesure du possible, des enfants à besoins spécifiques dans l’enseignement ordinaire.

Nous veillerons à développer, en collaboration avec différents acteurs arlonais, les activités parascolaires et extrascolaires des enfants qui sensibilisent les enfants au patrimoine du chef-lieu.


Nous veillerons à la sécurisation des abords des écoles et poursuivrons les efforts en matière d’accessibilité des bâtiments scolaires.

Nous poursuivrons les efforts en matière d’entretien des bâtiments scolaire.


Nous veillerons à ce que les cantines scolaires offrent une alimentation de qualité, à prix étudié en portant une attention particulière aux circuits courts et/ou bios. Nous pensons que les cantines, lieu xde socialisation et d’échange par excellence au sein des écoles, doivent devenir des lieux d’apprentissages en matière de nutrition et de santé.


Nous serons attentifs à la lutte contre la pauvreté infantile et les risques d’exclusion sociale.

Nous souhaitons faciliter le déplacement des jeunes vers leurs activités extrascolaires.


Nous soutiendrons les investissements dans le matériel informatique et numérique.

Il faut encourager les visites des bâtiments publics et services par les écoles.

Les efforts à fournir pour répondre aux besoins de la petite enfance sont croissants


Il est nécessaire de généraliser dans les bâtiments communaux les équipements à destination des bébés/enfants.

Il faut augmenter le nombre de places et structures d’accueil à horaires décalés (accueillantes autonomes) pour les enfants et ainsi éviter les freins à l’emploi.


Le site web communal peut mettre en place une plateforme visant à encadrer des services de baby-sitting dans la commune.

Nous considérerons l’apprentissage des langues comme essentiels. Nous encouragerons l’initiation aux langues dès la 3ème maternelle et l’ouverture aux autres cultures et philosophies de vie.


Nous soutiendrons la pédagogie immersive. Nous souhaitons également étudier les possibilités de rapprochement entre écoles transfrontalières.

Nous évaluerons les possibilité de création de milieux d’accueil au sein de notre commune en mettant à disposition (moyennant une éventuelle location ou frais de restauration) des locaux inoccupés dans des écoles ou autres bâtiments publics voire dans des maisons pour aînés afin de renforcer le lien intergénérationnel. Il est important d’encourager l’initiative privée dans ce domaine.


Nous sommes pour que chaque crèche communale dispose d’un jardin extérieur pour les enfants.

Il faut renforcer la lutte contre la maltraitance des enfants.


Nous devons continuer à développer des espaces de jeux, et veiller à ce qu’ils présentent un maximum de propreté et de sécurité.

Nous sommes pour la mise en place de « bébé bus ». Dans ce cadre, nous souhaitons faciliter la mise à disposition de subsides et encourager l’initiative privée.


Nous souhaitons lutter contre les pièges à l’emploi. A cet effet, nous souhaitons par exemple des tarifs qui tiennent compte de cette problématique dans les crèches.

Nous souhaitons sensibiliser le corps enseignant à la précarité.

home_politics_join_3home_politics_join_3