Le respect de la Ville et des Villages


Délaisser nos villages, c'est négliger la moitié de la population arlonaise!


Le bon aménagement du territoire et la politique de maintien des spécificités et du caractère rural de nos villages a toujours retenu l’attention de nos Conseillers. Les villages arlonais méritent au moins autant d’attention que la ville d’Arlon.

La liste MRMC est convaincue qu’il faut accorder une attention particulière au développement de nos villages, tant au niveau économique que social, de façon à éviter qu’ils ne deviennent des dortoirs. Ce développement doit cependant se faire dans le respect de la qualité de vie des habitants, dans la préservation des paysages et par une politique de soutien de leur identité rurale.

À cet effet, il nous semble essentiel d’y développer les services publics de façon à répondre plus rapidement aux difficultés, de les relier davantage au centre-ville, d’y réduire le sentiment d’insécurité, de travailler à leur embellissement, d’y améliorer la qualité des voiries, mais également d’y soutenirles commerces de proximité ou le développement de lieux de promenade tout en mettant en avant les « petits lieux culturels ».


La Ville et les Villages


Nous pensons que la rénovation du parc immobilier communal doit primer sur les nouveaux chantiers. De nouvelles installations nécessaires et indispensables sont sorties de terre au cours de la dernière législature ; cette dynamique doit se poursuivre mais la priorité sera mise sur la rénovation et la mise en conformité des infrastructures existantes !

Nous considérons que fleurir et aménager les entrées des villages est un minimum. En hiver, les villages sont également oubliés lorsque sont mises en place les décorations de Noël.


Nous souhaitons revendiquer auprès des communes limitrophes une juste participation aux charges inhérentes à une zone urbaine majeure comme Arlon. Nous souhaitons qu’elles participent à l’offre en matière de logement social et que les CPAS des communes voisines se montrent davantage solidaires.

Nous pensons qu’il est nécessaire de créer une offre WIFI de qualité en ville et dans les espaces touristiques.


Nous souhaitons lutter contre le caractère inattendu que revêtent trop souvent les travaux publics pour les riverains.

Dans les cas où elles sont incompatibles avec le centre-ville, nous souhaitons encourager les implantation d’activités de services, de TPE et de PME dans nos villages pour les redynamiser


Nous veillerons à préserver et à promouvoir la ruralité ainsi que l’agriculture urbaine par le maintien des spécificités et du caractère rural des noyaux d’habitat en zone rurale. Ceci, tant à l’attention des habitants de ces zones (qui recherchent une vie autre que la vie en ville) que pour les éventuels touristes (qui recherchent le charme de nos villages).

Nous serons attentifs à ce que la disponibilité du service communal en charge de l’urbanisme soit accrue via, notamment, des ouvertures de permanences d’urbanisme (également en dehors des heures de bureau). A cet égard, le service de l’urbanisme communal devrait être étoffé d’un conseiller en aménagement du territoire, spécialement formé pour aider les citoyens dans leurs démarches. En appui au rôle de l’architecte, qui reste l’acteur central d’un dossier, le service public doit agir comme un véritable service de facilitation aux citoyens et acteurs qui souhaitent construire, rénover, agrandir ou investir sur le territoire communal.


Nous souhaitons lancer une politique de préservation du caractère multidimensionnel de l’urbanisation. Une mixité de fonctions doit être promue : commerces, logements, écoles, crèches, centres culturels et sportifs, places publiques, etc. Cette mixité de fonctions crée la richesse des centres des villes et des villages et réduit sensiblement le sentiment d’insécurité. A cet égard, une politique active de réappropriation des étages au-dessus des commerces et des cellules vides sera promue.

Nous pensons que les compétences de l‘environnement et des travaux doivent être dévolues au même échevin.


Nous veillerons le plus possible au maintien des services publics à Arlon et nous réaffirmerons sa position de Chef-lieu de la Province de Luxembourg .

Dès le début de la législature, nous prévoyons un audit général des services communaux.


Les mesures seront prises pour garantir un traitement rapide des dossiers de demande de permis, ce qui constitue un engagement volontariste de notre part, car la capacité de délivrer rapidement pareils permis est aussi un enjeu crucial du dynamisme économique et social d’Arlon.


Nous serons attentifs à développer la mobilité au sein des villages et entre les villages et la ville d’Arlon en tenant compte des objectifs en matière de sécurité.

Nous veillerons à l’éradication des friches et chancres urbains notamment par la mise en place de PPP ou par des programmes de rénovation et de revitalisation urbaine.


Il faut favoriser les achats groupés entre les communes et mettre en place une plateforme d’achats groupés des citoyens arlonais dans le prolongement de plateformes déjà existantes tel que « ensemble-Arlon ».

Les voitures inutilisées par la commune le weekend peuvent être mise à disposition des citoyens par l’intermédiaire de plateforme de type « caramigo ».


Nous pensons qu’il faut évaluer périodiquement la satisfaction et les attentes des usagers des services communaux dans le but d’améliorer les services aux citoyens.

Nous souhaitons une gestion efficiente des cimetières et pensons qu’Il faut une aire de dispersion au sein du cimetière d’Arlon et dans chaque village.


Nous voulons encourager les opérations de type « voisins solidaires ».

Il faut poursuivre dans la volonté de mettre en place des personnes-relais au sein des villages pour qu'elles soient un point de contact avec la cellule de crise communale et bien communiquer sur le sujet.


Nous souhaitons encourager la création de comités de villages et soutenir les comités de villages existants. Ces derniers serviront d’interlocuteurs du Conseil communal concernant les besoins spécifiques

Nous veillerons à optimiser les déneigements sur la commune.


Le centre-ville pourrait accueillir un « smart work center » pour se redynamiser

Il faut davantage développer les synergies entre la ville et le Green Hub qui s’y trouve.


Nous favoriserons les projets qui offrent le meilleur effet levier et nous privilégierons la haute valeur ajoutée.

Nous souhaitons, en collaboration avec IDELUX, la création d’un zoning industriel supplémentaire pour l’implantation de nos entreprises.


La construction de trottoirs et de pistes cyclables entre les villages est selon nous une question de sécurité. Il est également nécessaire de prévoir de nouveaux passages pour piétons.

Nous souhaitons répondre à la carence en espaces réservés aux jeunes au sein de certains villages.


Nous évaluerons les besoins en sécurisation des voieries au sein des villages ; ainsi que l’opportunité de rendre certaines voiries à sens unique ou d’en limiter l’accès aux riverains.

Les logements


Tant en zone urbaine qu’en zone rurale, notre politique d’aménagement du territoire et d’urbanisme sera particulièrement attentive à la problématique du logement, de son accessibilité et de sa qualité. Ceci, tant dans notre politique de valorisation des terrains à bâtir que dans la prise de décision sur les permis d’urbanisation/de lotir et les permis d’urbanisme. Nous nous appuierons sur une stratégie foncière accrue répondant mieux aux problématiques de la commune d’Arlon.


Nous veillerons à conserver une fiscalité immobilière non pénalisante – sauf pour les immeubles et terrains non-occupés dans un but spéculatif. la lutte contre les logements inoccupés de visera à remettre ceux-ci sur le marché locatif (par exemple : achat et/ou bail emphytéotique via une régie foncière communale)

Nous veillerons à ce qu’un pourcentage suffisant de logement soit adaptable aux personnes handicapées.


Il faut favoriser les synergies entre l’abri de nuit et les services qui permettent de trouver un logement durablement.

Nous accorderons une attention spéciale à la problématique des charges énergétiques des locataires et petits propriétaires, en veillant à promouvoir les audits énergétiques, point de passage obligé pour l'obtention des primes régionales.


Nous encouragerons la création de logements pour revenus moyens et faibles.

Il faut augmenter le nombre de logements de transit, d’urgence et d’insertion.


Nous sommes pour la création de logements qui respectent les normes énergétiques.

Nous veillerons à renforcer l’information dont disposent les citoyens en matière d’aides au logement par le service communal du logement.


Nous encouragerons le développement d’entreprises d’économie sociale.

Nous considérons qu’il faut davantage de transparence et d’explications concernant la liste d’octroi des logements sociaux.


Nous sommes pour la création d’un abri de jour.

Nous veillerons à la création de logements ou habitats groupés pour des publics cibles dont les personnes âgées indépendantes mais aussi dépendantes.


Nous veillerons au développement d’espaces communautaires pour les jeunes familles en y intégrant également des équipements et des services collectifs.

Nous serons attentif à dynamiser la politique de l’isolation du bâti. Nous pensons que la commune d’Arlon a un rôle en termes d’information, voire d’incitation en la matière.


Nous veillerons à encourager les propriétaires à faire confiance à des Agences Immobilières Sociales (AIS) pour la location de leurs biens.

Nous souhaitons davantage de contact entre les représentants des locataires et les sociétés de logement du service public en matière de logement social.


Il faut lutter contre les logements insalubres par le développement de collaborations entre la commune, le CPAS et la zone de police.

home_politics_join_3home_politics_join_3