Le respect des personnes porteuse d'un handicap


Nous sommes convaincus qu'il faut aller au-delà du modèle classique de la mobilité


La politique de mobilité arlonaise montre peu à peu ses limites : les places de parking sont souvent saturées dans le centre-ville, le trafic en heure de pointe est de plus en plus dense et nos besoins en termes de mobilité ne cessent d’augmenter. Pour la liste MRMC, les solutions apportées à la congestion du trafic semblent parfois inadéquates ou à l’opposé de l’avis exprimé par une importante partie de la population. Pour répondre à ces nouveaux défis, la liste MRMC souhaite travailler à une gestion de la mobilité plus efficiente, plus fluide, plus confortable et de façon intermodale tout en insistant sur le maintien d’une sécurité maximum.

Revoir la mobilité arlonaise requiert un travail tant sur la disponibilité des transports que sur la promotion d’une mobilité alternative. Notre ambition est de développer une mobilité à portée de tous et qui respecte l’ensemble des usagers. La politique communale en matière de mobilité devra évidemment tenir compte des besoins économiques, environnementaux, sociaux et de santé publique.


Les structures publiques, parapubliques et dérivées


Il faut poursuivre l’effort en matière d’éclairage des voiries et l’adapter aux spécificités des espaces, notamment via un éclairage intelligent.

Nous pensons que les réseaux de transport public auraient fort à gagner à être mieux segmentés en fonction des objectifs de dessertes qu’ils assurent. Nous pensons en effet qu’il faut davantage objectiver et réévaluer la pertinence des points d’arrêt de façon à améliorer le service pour le citoyen.


Soutenir le développement des nouveaux acteurs, y compris privés, de la mobilité afin de diversifier l’offre via le covoiturage et l’autopartage par le biais des technologies numériques.

Il faut développer une information multimodale plus ciblée (guichet d’information, portail d’information, application mobile, etc.).


Nous souhaitons davantage développer les offres de stationnement à des tarifs attractifs, là ou c’est nécessaire. Nous pensons qu’avant d’engager de grosses dépenses, il est nécessaire d’élargir la réflexion (ré-envisager les chasseurs ardennais, l’espace devant l’hôtel de ville, etc.).

Il faut encourager les infrastructures intelligentes pour la gestion du trafic permettant une meilleure fluidité de celui-ci, une sécurité routière accrue et un impact positif pour l’environnement. Nous veillerons au bon positionnement des radars préventifs.


Il faut augmenter le nombre de places de parking de délestage (en ce compris pour les voitures électriques) dans ou aux abords de la ville d’Arlon, de préférence en dehors du centre-ville pour éviter tout engorgement et mettre en place un système de transport en commun efficace entre ces parkings et le centre, réfléchir aux méthodes de livraison des marchandises et favoriser les méthodes de dispatching grâce à des véhicules plus légers.

Nous devons développer l’offre de parkings à vélos et anticiper les changements technologiques en termes de mobilité.


Nous souhaitons développer les priorités de sécurité routière dans le plan de mobilité communal et veillerons à l’application de ce dernier.

Nous souhaitons établir un cadastre des lieux et carrefours accidentogènes sur la commune d’Arlon afin de déterminer un plan d’investissement spécifique et une prévention ciblée.


Nous souhaitons corriger les erreurs en matière d’aménagement urbain et un meilleur entretien des pavés.

Nous veillerons à la sécurité des usagers faibles.


Nous souhaitons renforcer la disponibilité des transports dans nos villages.

Le site web de la commune fera la promotion des pratiques de covoiturage et d’autopartage en partenariat avec des acteurs privés ou des associations locales.


Nous continuerons à développer les parcours pédestres et la cyclabilité des voiries.

Nous souhaitons installer des consignes à vélos sécurisées dans les lieux clés d’intermodalité (gare).


Nous encouragerons les enseignants à organiser des activités visant à promouvoir le vélo comme véritable moyen de transport dont la pratique est également bonne pour la santé.

Nous veillerons à encourager le covoiturage scolaire.


Nous veillerons à mettre en oeuvre une vraie politique d’Open Data de la mobilité pour une meilleure gestion de la commune (portail numérique permettant d’accéder à des données géographiques facilitant la mobilité : cartographies, espaces verts, stations de vélos, transports en commun, etc.).

Nous ferons la promotion de la micro-mobilité urbaine électrique et adapterons l’espace public à ce nouveau mode de déplacement.


Nous serons particulièrement attentifs à la sécurité des usagers des « deux roues » motorisés. Ceci requiert une attention particulière en terme d’infrastructure (revêtement de chaussée, rails de sécurité, hauteur des bordures, etc.).

Nous veillerons, autant que possible, à répondre aux difficultés de mobilité des PMR. Ceci pourra passer par une sonorisation des feux pour les déficients visuels ; une adaptation des trottoirs ; la mise en place d’une bande de guidage dans les espaces piétons ; la pose de bandes podotactile dans des espaces stratégiques ou encore l’adaptation et le contrôle du nombre de parking PMR.


Nous sommes pour l’amplification du système de « bus à la demande ».

Nous souhaitons le développement de davantage de lignes « rapido ».


Nous pensons qu’il faut développer une politique de mobilité nocturne.

Nous réétudierons l’adéquation des plantations aux abords des passages pour piétons.


Nous soutiendrons les PPP visant à la mise en place d’un service de location de vélo.


Il faut veiller, avec les autorités compétentes, à développer le réseaux routier transfrontalier avec les partenaires de la grande région. (Encourager le projet d’une bande de covoiturage vers le Luxembourg).

Nous souhaitons vérifier ce que rapportent exactement les horodateurs, en tenant compte des coûts de procédures et des cout liés aux pannes, de façon à travailler sur l’extension des zones bleues.

home_politics_join_3home_politics_join_3